Guna Yala et son Peuple

Gunayala

Guna Yala

Guna Yala (nom original), aussi connu comme l’archipel de San Blas (nom coloniale), est un lieu unique au monde où l’homme a été en mesure de vivre en harmonie avec la nature sans la détruire. Les 365 îles de Guna Yala sont un collier de perles longue de la côte enchanté caribeña Guna. Chaque île représente un jour de l’année et chaque île est différente avec ses plages de sable blanc et ses eaux cristallines, qui changent de couleur si dessous l’eau il y a du sable blanc ou du corail. Il y a des îles que vous pouvez explorer à pieds nus dans une demi-heure et des îles plus grandes et plus sauvages. Il y a des îles avec épaves qui cachent encore les secrets des pirates qui ont vécu dans ce coin du monde; puis il y a les îles où les Guna vivent dans leurs huttes de feuille de coco. Il y a des îles où vous ne entendez que le bruit des vagues qui se brisent sur le récif, et puis il y a les îles où vous pouvez nager d’île en île, parce que le fond est peu profonde et il semble nager dans un lac enchanté. Il y a îles pour tous les goûts! Vous devez juste venir les découvrir!

Le Gunas sont un des peuples indigènes de l’Amérique, avant l’invasion de l’homme blanc. Grâce à la fierté Guna et ses luttes, aujourd’hui Guna Yala est une zone autonome du pouvoir législatif, exécutif et judiciaire Panaméens. C’est une terre libre du béton, des routes, de la pollution, du stress, du temps, du bruit artificiel… Tout bouge au rythme de la nature. Ce peuple a réussi à survivre à la logique occidentale en adaptant le tourisme durable à son mode de vie. Ici, ne sont pas les plus puissants qui commande, mais les sages, réunis dans Congrès général Guna (politique et administrative) et le Congrès général de la Culture (culturel et spirituel). Ici ne commande pas l’argent, mais les lois de la nature.

Pêcheurs Guna au travail

Pêcheurs Guna au travail

Les familles Guna vivent de ce qu’ils cultivent dans la jungle comme guineo, yuca , maïs, canne à sucre. Ils vivent aussi sur les îles où ils cultivent de la noix de coco. Ils pêchent avec la méthode traditionnel fait avec du fil, des réseaux ou en apnée, dans un combat plus équitable entre l’homme et la nature, en respectant le taux de reproduction des poissons. Tout ce qu’ils doivent produire le font de façon indépendante, grâce aux ressources de leurs forêts, leurs îles et leurs mers. Aujourd’hui, avec l’arrivée des touristes et des dollars, ont commencé à acheter des toits de tôle et de petits produits industriels, mais ils ne oublient pas leurs racines et traditions .

Artisanat Guna

Artisanat Guna

Les traditions ont été transmis de génération en génération, à travers des danses, des fêtes et célébrations. La même préparation des «molas» (tissus brodés faite à main), qui est l’activité principale des femmes Guna, représente les anciennes peintures corporelles qui étaient peints sur la peau. Aujourd’hui, les femmes créent des tissus de couleur arc ciel, en ornant avec des poissons, des oiseaux et des dessins géométriques.

Trouvex plus d’information sur les Îles San Blas.

Top